S’enrichir : par où et comment commencer ?

Salut à tous ! J’espère que vous allez bien. Vous l’avez vu dans le titre, aujourd’hui nous allons voir ensemble par où commencer son enrichissement ! Il y a un moment où vous dites « ça y est, maintenant je veux des sous, j’ai envie de gagner de l’argent, j’ai envie de m’enrichir ! » Que vous ayez 30 ans, 40 ans, 50 ans, que vous soyez en reconversion, etc. vous voulez changer. Il y a un moment où vous vous dites « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Comment je vais commencer mon enrichissement ? » Je l’explique dans mon livre Adieu Patron, d’ailleurs si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille de regarder dans la description, il y a un lien. Lien FNAC et lien Amazon

 

Le point de départ pour s’enrichir 

Pour en revenir à cette question, je me la suis posée quand j’avais environ 19 ans. Tous les soirs, je faisais des recherches sur le net pour essayer de voir toutes les possibilités pour investir : la bourse, l’immobilier, etc. Je regardais ce qu’il en était, et c’était il y a 14 ans, ce n’était pas le net d’aujourd’hui. Il n’y avait pas autant de possibilités de se former. YouTube et autres médias n’existaient pas encore, c’était une autre époque ! Mais c’est comme ça que j’ai commencé, il faut bien le comprendre. Toutes les personnes que vous voyez aujourd’hui, qui ont de l’argent et qui réussissent, se sont retrouvées seules dans leur chambre ou peut-être au bureau en train de galérer. Ces gens-là se sont eux aussi demandés « comment je vais faire pour commencer ? »

Il y a toujours ce point de départ. Et la première étape, je viens de vous la donner ! La première chose à faire sur les cinq étapes, c’est de faire un tour d’horizon des possibilités. Commencez à regarder vraiment tout ce qui est autour de vous, tout ce qui est disponible. Pour moi, il y a trois « vraies » possibilités et une quatrième qui est un peu plus « spirituelle » :

  1. L’immobilier, évidemment !
  2. Internet
  3. Les entreprises classiques
  4. Le développement personnel (ce que je considère un peu plus spirituel) 

La première richesse, c’est votre niveau de compétence

La première richesse, c’est votre niveau de compétence, ce que vous êtes, et personne ne pourra jamais vous l’enlever. Votre nom, prénom, votre réputation et vos compétences, personne ne pourra vous les enlever, même si les compétences peuvent devenir obsolètes. C’est d’ailleurs pour cela qu’il vaut mieux s’entourer de personnes qui ont des compétences, plutôt que de posséder vous-même toutes les compétences. La première chose à faire c’est donc de cerner les possibilités, de voir ce qui vous attire et ce que vous pouvez faire. 

Soyez pragmatiques

En deuxième lieu, il faut être pragmatique ! Faites ce qui est le plus accessible tout de suite. Il faut foncer tout de suite, il y a bien quelque chose qui est accessible autour de vous. De mon côté, j’ai commencé par quoi ? Vous le savez, c’est l’immobilier ! Pourquoi ? Parce que l’immobilier est accessible à la majorité des gens, de nombreuses personnes sont en situation d’emploi et si elles ne le sont pas, elles peuvent le devenir dans six mois ou un an si elles bougent et accéder à l’immobilier. Et si ces personnes ne sont pas en situation d’emploi, elles peuvent faire de la sous-location ou d’autres choses.

Commencez par le plus simple ! Par ce qui est en face de vous. Vous n’avez peut-être pas de possibilité de faire de l’immobilier ou vous ne voulez pas en faire, c’est possible aussi. Il y a l’entrepreneuriat, internet, etc. Il faut trouver et définir ce qui est proche de vous, ce que vous allez pouvoir attraper tout de suite et démarrer et ça c’est important : démarrez d’abord, perfectionnez ensuite ! Bien entendu, il y a des méthodes, et j’en parle dans la formation gratuite d’une heure qui est juste sous la vidéo. Si vous voulez vraiment vous perfectionner, téléchargez-là, elle est gratuite ! 

Certaines de ces méthodes consistent à faire des études de marché pour essayer de voir qu’est-ce qui est viable et qu’est-ce qui ne l’est pas, parce que cela ne sert à rien de prendre ce qui est là tout de suite, uniquement parce que c’est accessible. Si ce n’est pas viable, c’est pas la peine ! Je me souviens, il y a un moment, avec des collègues, on avait voulu monter un e-commerce sur les chiens et tous les produits qui sont liés aux chiens. Et même si c’était accessible et faisable, c’était un marché très saturé ! C’était proche de nous, on pouvait le faire, mais il y avait beaucoup trop de concurrence. Même si vous le savez, quand un marché est concurrentiel, c’est qu’il y a de l’argent à se faire. Il vaut mieux commencer quand même par un marché qui est un peu plus accessible et pas encore trop concurrentiel.

Commencez par ce qui est le plus proche de vous et qui n’est pas encore trop concurrentiel de préférence. S’il y a de la concurrence, il faudra simplement augmenter vos standards, votre qualité et faire mieux que les autres ! Comprenez que même s’il y a énormément de concurrence, il est possible de récupérer sa part du gâteau, il ne disparaîtrait pas ! Par contre, va falloir être celui qui prend la parole en premier. Je vous donne un exemple : s’il y avait une famille nombreuse et six frères affamés, et que tout à coup un plat est mis sur la table et tout le monde saute dessus, souvent c’est le plus grand et le plus fort qui prend la meilleure part. Là, c’est pareil, quand il y a de la concurrence, il faut être plus fort que les autres tout simplement. 

Maitriser les coûts

Troisième point : quand vous vous lancez, il faut maîtriser les coûts. ça c’est très important ! Généralement, vous n’avez pas d’argent quand vous commencez et même si vous en avez, vous ne voudrez pas le gaspiller ou le perdre pour rien. Pourquoi ? Parce que l’activité n’est pas encore rentable et si jamais vous vous lancez dans une activité qui finalement n’est pas la bonne, il ne faut pas que vous soyez à sec à la fin de cette activité. Par exemple, si demain vous devez vous lancer dans l’infopreneuriat, cela ne sert à rien de commencer avec une caméra ultraperfectionnée, les meilleurs éclairages, etc. Commencez avec le téléphone que vous avez, entraînez-vous à avoir un discours cohérent, etc. C’est tout ce qu’il faut faire pour pouvoir passer correctement dans une vidéo. 

Je vois souvent des personnes qui me disent « cette année je mets 19 000 euros/ 20 000 euros dans différentes choses », alors qu’ils commencent à peine. Ne faites pas cela ! Il faut savoir maîtriser les coûts, il faut savoir définir absolument ce qui doit être payé ou pas et c’est particulièrement important. Je reviens au premier point dont je vous parlais, ce qui va vous coûter le plus dans un premier temps, c’est de définir ce que vous souhaitez faire et de vous former sur ce que vous voulez faire.

 

Acquérir les connaissances nécessaires avant de lancer son business 

Quelqu’un m’a dit une fois, « moi j’ai envie de me former au moment où je vais commencer » et je lui ai répondu que s’il voulait être avocat, il faudrait qu’il se forme cinq ans avant d’être avocat !

Il faut acquérir les connaissances nécessaires avant de commencer, particulièrement quand il s’agit d’immobilier ou d’entreprises sur internet. L’immobilier va vous coûter beaucoup d’argent si vous faites des erreurs, tout le monde le sait. Pour une entreprise sur le net, si vous n’êtes pas formés correctement en publicité, vous allez gaspiller des milliers d’euros dans la publicité pour rien et vous n’aurez pas de résultat. Il vaut mieux savoir maîtriser la publicité avant d’injecter des milliers ou des dizaines de milliers d’euros si vous êtes quelqu’un de téméraire en publicité. Et ça c’est particulièrement important. Souvent, le prix de la formation c’est une fraction, une portion congrue de ce que vous pouvez réaliser si vous menez votre business à terme. Tout le monde le sait très bien, les business sur internet peuvent générer beaucoup d’argent. 

Vous pouvez faire le calcul : prenez une salle de séminaire par exemple, vous multipliez le nombre de personnes par le prix des tickets. Vous prenez le prix d’une formation et vous le multipliez par le nombre de personnes présentes dans la salle, par exemple, et vous voyez qu’il y a une possibilité de se faire de l’argent, mais il faut maîtriser ses coûts. Et si vous devez vous former, si vous devez payer, le plus important c’est de payer pour avoir des résultats. Et le seul moyen d’avoir des résultats, c’est en apprenant, tout simplement !

 

Diversifiez-vous pour avoir plusieurs sources de revenus 

Quatrième point : quand ça commence à fonctionner et que vous commencez à avoir un business qui tourne, qu’il faut se diversifier. À ce stade, nous sommes passés de « par où commencer » à « comment continuer ». Dans le business il y a des cycles et pour faire court, à un moment ou un autre un produit arrive à maturité, puis au bout d’un certain temps, les gens n’en veulent plus. Vous pouvez donc gagner de l’argent sur un produit, sur un thème de formation ou sur autre chose pendant un certain temps, puis ça ne vaut plus rien parce que ce n’est plus à la mode ou le marché est saturé. 

Quand ça arrive, vous n’avez plus de source de revenus si vous n’êtes pas diversifié. Il faut absolument avoir plusieurs branches à votre arbre. Si ce n’est qu’un tronc, ça ne fonctionnera pas. Diversifiez-vous dans différentes branches, déployez-les en même temps, voyez celles qui fonctionnent et taillez celles qui ne fonctionnent pas. Ensuite, après vous être diversifiés, vous allez « scaler », pour reprendre un terme à la mode. 

La mise à l’échelle : augmenter, développer, creuser les sillons et faire en sorte d’avoir un bénéfice, donc serrer les coûts ou augmentez éventuellement le prix de vos produits. En résumé : vous diversifier et ensuite amplifier les différentes branches que vous aurez construites au fur et à mesure des années.

 

Les étapes pour s’enrichir 

En respectant ces étapes, vous allez passer de « par où je commence pour m’enrichir ? » à « je réussi à m’enrichir durablement, de manière stable, avec une multitude de sources de revenus ». Si vous voulez vraiment en savoir plus, il y a une formation disponible gratuitement pour vous aujourd’hui ! La première, c’est GVI, Gagner sa vie sur Internet. 8 étapes qui expliquent comment gagner sa vie sur internet et comment faire 500 000 euros par an rapidement.

Les informations se trouvent sous cet article.

 

Romain