Investissement immobilier : Faut-il mettre un apport ?

Faut-il mettre un apport dans le cadre d’un investissement immobilier ? C’est la question qui tue, que nous allons traiter ensemble aujourd’hui.

Je suis Romain Caillet, auteur du best-seller Adieu Patron, devenir rentier en 18 mois grâce à l’immobilier. Aujourd’hui, nous allons traiter cette fameuse question « Faut-il mettre un apport dans le cadre d’un investissement immobilier ? Je serais tenté de dire que c’est la question qui tue, car c’est quelque chose qui revient tout le temps. En effet, nous voulons faire de l’investissement immobilier pour utiliser l’effet de levier du crédit et essayer de mettre le moins d’apport possible. Cette question revient donc tout le temps, je pense que vous vous la posez de toute façon.

Mais…Nous allons prendre les choses un peu à l’envers. 

 

Faut-il mettre un apport pour investir dans l’immobilier ? La question qui tue 

La première chose à se demander, c’est pourquoi vous ne souhaitez pas faire un apport ? 

Souvent, il y a deux réponses. 

La première c’est : « je ne suis pas en capacité de mettre un apport tout de suite ». 

Alors, si c’est le cas, déjà il faut se questionner. Si vous êtes dans la vie active depuis un certain temps et que vous n’avez pas d’argent de côté, et que vous ne pouvez pas mettre d’apport, c’est qu’il y a des raisons, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Une bonne raison, ça peut être que pour l’instant vous n’avez pas énormément de revenu, donc c’est assez difficile d’économiser. 

Une mauvaise raison c’est « je suis quelqu’un de dépensier ». Mais ce que j’ai envie de dire, c’est que vos raisons n’intéressent pas la banque. Pour obtenir un financement, vous devriez pouvoir mettre de l’argent de côté. Donc, pourquoi vous ne pouvez pas mettre un apport, si la raison c’est « je n’ai pas le comportement ou je n’ai pas l’argent qu’il faut », c’est un problème. Il va falloir régler ce problème, ça c’est très important. Bonnes ou mauvaises raisons, il va falloir y remédier.

Ce qu’il faut comprendre par rapport à cet apport, si vous êtes en capacité de le mettre évidemment, il faut essayer de préserver ses liquidités autant que possible, de manière à bénéficier en totalité de l’effet de levier du crédit immobilier. Puisque c’est ça qui permet la création de richesse en immobilier. Je l’ai déjà expliqué assez souvent : créer de l’argent par le biais de la banque, acheter un bien, en devenir le propriétaire et faire en sorte qu’un locataire rembourse. 

Le système en lui-même est assez facile. Donc, cet apport quand est-ce qu’on le lache ? Pour moi, ça doit être la dernière cartouche. Si vous essayez de vous faire financer et que vous constatez à de multiples reprises, après avoir contacté de nombreuses banques, (je ne parle pas de 3 ou 4 banques, mais de recherches intensives, soit plus d’une dizaine de banques), et qu’à ce moment-là vous arrivez à la conclusion que dans votre situation, vous ne pourrez pas être financé sans apport, il va falloir mettre un apport. Et c’est là qu’il faut faire des concessions.

Vous connaissez beaucoup de personnes qui n’investissent pas tout simplement parce qu’elles doivent mettre un peu d’argent dans la machine ? A un moment ou un autre, il faut savoir faire des concessions ou des sacrifices, ou utiliser une partie de son argent pour pouvoir en obtenir encore plus. Si 10 000 € vous permettent d’emprunter 100 000 €, 150 000 €, vous comprenez bien ce qu’il va falloir faire. 

L’apport  est vraiment la dernière cartouche à utiliser si vous n’avez pas d’autre possibilité de vous faire financer, et il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt. Si vous n’êtes pas prêts mentalement à mettre un apport, dans le cas où vous n’arrivez pas à vous faire financer autrement, en fait vous n’êtes tout simplement pas prêts à investir en immobilier.

 

À quel moment il faut faire un apport ?

Je l’explique d’ailleurs dans mon livre, au départ j’ai mis de l’argent dans la machine, j’ai travaillé durement, j’ai économisé et je gagnais très peu d’argent, 8 euros de l’heure à l’époque, et j’ai mis de l’argent de côté, ce qui m’a permis d’avoir ces sommes d’argent qui m’ont permis de commencer à investir et qui me permettent maintenant d’investir sans mettre d’apport.

Donc, un apport, oui, en dernier recours pour vous permettre d’avancer au départ et au fur et à mesure ne plus avoir à mettre d’apport.

J’espère que cette vidéo/article a permis de vous apporter des éclaircissements sur cette notion d’apport, sur cette fameuse question qui tue. 

 

Ne vous cachez pas derrière votre petit doigt, avancez, faites un petit apport si c’est nécessaire. Cela permettra de vous débloquer. 

Si la vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un like et à partager avec vos amis. J’ai aussi préparé 1 heure de séminaire, à retrouver dans la description. Vous pouvez télécharger tout de suite un vrai séminaire immobilier, 300 personnes dans la salle, du vrai contenu pendant une heure pour parler de holding, appartements, garage, de répartition des risques dans un portefeuille immobilier, ça peut vous intéresser. Donc, si c’est le cas, n’hésitez pas, vous pouvez télécharger ça tout de suite. Je vous dis à très vite !

Romain